L’islam est une religion monothéiste révélée au prophète Mahomet à La Mecque en Arabie au VIIe siècle.

La religion musulmane se fonde sur une révélation en langue arabe, se présentant comme issue de la continuité de la religion originelle d’Adam, de Noé, et de tous les prophètes parmi lesquels elle place aussi Jésus (appelé Îsâ dans le Coran). Ainsi, l’islam se décrit comme un retour au monothéisme pur d’Abraham (appelé Ibrahim), du point de vue de la croyance.

Le livre sacré de l’islam est le Coran. Le dogme islamique assure qu’il contient le recueil de la révélation d’Allah, qui s’est exécutée sur son prophète Mahomet par l’intermédiaire de l’archange Gabriel (appelé Jibril dans le Coran).

Le Coran reconnaît l’origine divine de l’ensemble des livres sacrés du judaïsme et du christianisme, tout en considérant qu’ils ont, dans leurs formes actuelles, subit des falsifications : le Suhuf-i-Ibrahim (les Feuillets d’Abraham), la Tawrat (le Pentateuque ou la Torah) de Moussa (Moïse), le Zabur de Daoud (David) et Suleyman (Salomon) (identifié au Livre des Psaumes) et l’Injil (l’Évangile) de Îsâ (Jésus).

islam fêtes

Fêtes des courants de l'Islam

Fêtes du mois

  • 10 mars 2024 (1événement TP2T)

    10 mars 2024

    Ramadan

    Aujourd’hui, les musulmans commencent le mois de Ramadan (signifiant chaleur de l’été) et le jeûne ou saoum éponyme. Le jeûne du mois de ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’islam. Les adultes ne doivent pas manger, boire, avoir de rapport sexuel de l’aube au coucher du soleil. #mythologie #mythe #légende #calendrier #ramadan #saoum

    En savoir plus

  • 22 mars 2024 (1événement TP2T)

    22 mars 2024

    nevruz

    Aujourd'hui, le peuple Bektashis d'Albanie fête Nevruz. Ce festival commémore la naissance d'Ali Ibn Abi Talib au 5ième siècle CE. #mythologie #mythe #légende #calendrier #22mars #nevruz #AliIbnAbiTalib

  • 28 mars 2024 (1événement TP2T)

    28 mars 2024

    Nuzul Al-Quran

    Aujourd’hui, les musulmans commémorent Nuzul Al-Quran. Cette événement fait référence à la révélation de la première récitation du Coran par l’archange Gabriel au prophète Mahomet dans une grotte du mont Hira à proximité de la Mecque. #mythologie #mythe #légende #islam #calendrier #quran

    En savoir plus

Zones culturelles de l'Islam

L’islam ( الإسلام  la soumission) est une religion abrahamique s’appuyant sur le dogme du monothéisme absolu (تَوْحيد, tawhid) et prenant sa source dans le Coran, considéré comme le réceptacle de la parole de Dieu (الله, Allah) révélée, au viie siècle en Arabie, à Mahomet (محمّد, Muḥammad), proclamé par les croyants comme étant le dernier prophète de Dieu.

Un adepte est appelé un musulman ; il a des devoirs cultuels, souvent appelés les « piliers ». Les musulmans croient que Dieu est unique et indivisible et que c’est la religion naturelle au sens où elle n’a pas besoin de la foi en l’unicité divine pour constater l’existence de Dieu, cette vérité étant donnée tout entière dès le premier jour et dès le premier Homme (Adam). Ainsi, elle se présente comme un retour sur les pas d’Abraham (appelé, en arabe, Ibrahim), en une soumission exclusive à la volonté d’Allah.

Un siècle après la mort du prophète, un empire islamique s’est étendu depuis l’océan Atlantique à l’ouest jusqu’à l’Asie centrale à l’est. Cette religion naît dans un contexte de violence endémique et est porté par un chef de guerre. De nombreuses batailles caractérisent cette période. Dès le premier calife, Abou Bakr, une guerre est menée par des arabes qui défendaient leurs croyances ancestrales. La mort du troisième calife entraîne une guerre civile parmi les musulmans. Cette période d’expansion territoriale et de construction politique du califat voit se mettre en place la religion, ses dogmes, ses normes et ses rites.

Le califat abbasside voit se mettre en place une fixation de la religion musulmane. Durant celui-ci (approximativement du ixe au xie siècle de l’ère commune), la sîra et les hadiths sont mis par écrit et des chaînes de transmission orale reconstruites

Pour les musulmans, le Coran regroupe les paroles d’Allah, révélations (āyāt) faites au dernier prophète et messager de Dieu Mahomet (محمد, Muḥammad, « le loué ») à partir de 610–612 jusqu’à sa mort en 632 par l’archange Gabriel (جبريل, Jibrîl).

Selon les traditions, Mahomet étant analphabète jusqu’à l’âge avancé de 40 ans, il n’est pas celui qui a mis par écrit le Coran. Durant la vie de Mahomet, la transmission des textes se faisait principalement de manière orale et se fondait sur cette « récitation » qu’évoque précisément le terme qur’ān, même après l’établissement à Médine.

Toujours selon ces traditions, peu après la mort de Mahomet (en 632), un premier recueil du Coran fut compilé sous l’autorité du premier calife et beau-père de Mahomet, Abou Bakr As-Siddiq, qui, à la demande d’Omar ibn al-Khattâb, lorsqu’un grand nombre de compagnons ayant mémorisé le Coran par cœur furent tués à la bataille d’Al-Yamama, met le scribe du prophète Zayd ibn Thâbit à la tête d’une commission ayant pour mission de réunir tous les passages récités de son vivant afin de les sauvegarder dans un écrit déposé entre les mains de sa fille Aïcha, veuve de Mahomet.

Le troisième calife, Othmân ibn Affân (644-656), à la suite de divergences de récitations survenues entre Irakiens et Syriens, aurait demandé à Hafsa de lui prêter le manuscrit en sa possession afin de fixer un texte unique et officiel à partir de cette édition et d’expédier des copies reliées dans les différentes provinces musulmanes. Afin d’éliminer tout risque d’erreur et de parer à toute éventuelle contestation, la commission n’accepta que les écrits qui avaient été rédigés en présence de Mahomet et exigea deux témoins fiables à l’appui, qui avaient réellement entendu Mahomet réciter les versets en question.