Le terme judaïsme désigne la tradition, la culture religieuse et le mode de vie des Juifs constitués des descendants des Israélites provenant de l’antique terre d’Israël, des individus et des quelques minorités les ayant rejoints par la conversion et s’étant mélangés à eux au fil de leur diaspora de deux millénaires.

Selon ses textes fondateurs, en particulier le Tanakh, la foi des anciens Israélites et de leurs descendants, les Juifs, serait basée sur une alliance contractée entre Dieu et Abraham, qui aurait ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse.

Les Juifs fondent le judaïsme sur la religion abrahamique qui fleurira ensuite dans la Loi mosaïque (la Torah, les Nevi’im et les Ketouvim), collectivement désignés par l’acronyme Tanakh, dont le texte constitue la Miqra ou Bible hébraïque.

Cette religion se fonde sur le culte du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, au Nom ineffable, qu’elle conçoit comme une Essence éternelle (YHWH), qui détient tous les pouvoirs (Elohim), transcendant Seigneur des seigneurs (Adonaï) qu’elle considère Un et Unique et qu’elle qualifie ainsi : omnipotent, omniscient, juste et miséricordieux.

judaïsme fêtes

Fêtes des courants du Judaïsme

Fêtes du mois

Zones culturelles du Judaïsme

Le terme judaïsme désigne la tradition, la culture religieuse et le mode de vie des Juifs constitués des descendants des Israélites provenant de l’antique terre d’Israël, des individus et des quelques minorités les ayant rejoints par la conversion et s’étant mélangés à eux au fil de leur diaspora de deux millénaires. Le judaïsme comporte des éléments religieux mais ne s’y limite pas puisqu’il contient, outre son code de conduite, une législation, des rites, et des coutumes non spécifiquement religieuses.

Selon ses textes fondateurs, en particulier le Tanakh, la foi des anciens Israélites et de leurs descendants, les Juifs, serait basée sur une alliance contractée entre Dieu et Abraham, qui aurait ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse.

Les Juifs fondent le judaïsme sur la religion abrahamique qui fleurira ensuite dans la Loi mosaïque (la Torah, les Nevi’im et les Ketouvim), collectivement désignés par l’acronyme Tanakh, dont le texte constitue la Miqra ou Bible hébraïque.

Cette religion se fonde sur le culte du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, au Nom ineffable, qu’elle conçoit comme une Essence éternelle (YHWH), qui détient tous les pouvoirs (Elohim), transcendant Seigneur des seigneurs (Adonaï) qu’elle considère Un et Unique et qu’elle qualifie ainsi : omnipotent, omniscient, juste et miséricordieux.

Cette religion professe aussi que le rassemblement de toutes les puissances (Elohim) manifesta le créateur du monde qui continue de s’impliquer dans sa destinée en faisant irruption dans son Histoire, comme lorsqu’il fit sortir d’Égypte les enfants d’Israël. Les cohanim du Temple de Jérusalem par deux fois détruit assuraient Son culte. Les rabbins ont transmis ensuite la tradition juive jusqu’à nos jours.

Le judaïsme est l’une des plus anciennes traditions religieuses monothéistes encore pratiquées aujourd’hui. Les valeurs et l’histoire du peuple juif sont à la source des deux autres religions abrahamiques, le christianisme et l’islam. Il n’est toutefois pas à la base du samaritanisme, qui est une tradition israélite concurrente, ni du zoroastrisme, lui-même issu du mazdéisme.