Les Amérindiens désignent l’ensemble des peuples et civilisations des Amériques (Nord, Centrale, Sud, Caraïbes et îles diverses. Cela comprend les autochtones de l’Alaska et le Groenland jusqu’à la Terre de Feu. Il y aurait environ un millier de langues et cultures différentes.

Voici les grands courants linguistiques et culturels : comme les langues algiques (dont l’algonquin), uto-aztèques (dont le nahuatl) principalement en Amérique du Nord; les langues mayas (dont le quiché), oto-mangues (dont le mixtèque de Coatzospan) principalement en Amérique Centrale et au Mexique; les langues arawakiennes (dont le wayuu), tupi (dont le guarani), quechuas (dont le quéchua cuzquénien) principalement en Amérique du Sud, ainsi que des langues isolées.

Plusieurs langues indigènes ont développé leur propre écriture, comme les langues mayas ou le nahuatl. Beaucoup adoptèrent plus tard l’alphabet latin ou conçurent une écriture plus adaptée à leurs particularismes. Il existe principalement des écrits des colons sur les coutumes des Amérindiens.

Amériques amérique fêtes

Fêtes des peuples des Amériques

Fêtes du mois

  • 8 mars 2024 (1événement TP2T)

    8 mars 2024

    Nēmontēmi

    En ce jour, les Aztèques commençaient les 5 Nēmontēmi, signifiant "jour servant à remplir" car le calendrier aztèque ne fait que 360 jours. Ces jours étaient considéré comme maudits/sacrés et il fallait contemplé son année passé dans le calme et le jeun. #mythologie #mythe #légende #calendrier #Azteque #Nemontemi #8Mars

  • 12 mars 2024 (1événement TP2T)

    12 mars 2024

    Nouvel An Aztèque

    En ce jour avait lieu le nouvel an Aztèque. Ce jour est encore célébré par certaines communautés Nahua. Des bougies d’ocote sont allumées, des chants et danses sont réalisés la veille. #mythologie #mythe #légende #calendrier #12mars #nahua #azteque

    En savoir plus

  • 21 mars 2024 (1événement TP2T)

    21 mars 2024

    Pacha Pucuy

    En ce jour, les incas commençaient le mois de Pacha-puchuy, la maturation de la terre. Des flammes noires étaient sacrifiées aux dieux en signe de vénération ; et certains jours les hommes devaient s'abstenir de manger du sel et des fruits, de toucher leurs femmes et de chanter des taquis. #mythologie #mythe #légende #calendrier #21Mars #Inca #PachaPuchuy

Zones culturelles aux Amériques

Jusque dans les dernières décennies a prévalu la théorie du peuplement tardif qui soutient que l’être humain aurait migré en Amérique depuis l’Asie par la Béringie pendant la dernière ère glaciaire il y a de cela 12 000 à 14 000 ans. Cependant, des traces indiquant la présence d’humains dans le nord du Yukon il y a 24 000 ans ont été retrouvées. Ces données suggéreraient la traversée d’humains en provenance de Sibérie qui auraient occupé les territoires aujourd’hui submergés de la Béringie, et seraient restés isolés par les glaciers quelque 8 000 ans avant de se disperser dans le reste du continent américain.

Des scientifiques soutiennent également la thèse selon laquelle le premier peuplement de l’Amérique se serait produit de 20 000 à 50 000 ans plus tôt et serait aussi le résultat d’une migration au cours de laquelle l’être humain aurait emprunté différents itinéraires, tels que la Mongolie, la Sibérie et la banquise de l’océan Arctique.

Par la suite, l’humain a rapidement occupé l’ensemble du continent où il a formé des sociétés diverses : en Amérique du Nord, la civilisation du Mississippi et la cité de Cahokia, les villages iroquoiens d’Hochelaga et Stadaconé, ainsi que les cultures inuits, Dorset et Saqqaq. En Amérique du Sud, la ville sacrée de Caral-Supe (la plus ancienne cité américaine) et la vallée sacrée des Incas ; en Mésoamérique, les villes mayas de Chichén Itzá et Yaxchilan et la capitale aztèque de Mexico-Tenochtitlan.

La colonisation viking de l’Amérique est la première tentative d’établissement de l’être humain en provenance de l’Europe à être bien documentée. Selon la saga d’Érik le Rouge, les premières colonies auraient été implantées au Groenland vers l’an 985 CE. Son fils, Leif Ericson, aurait ensuite exploré le Vinland (île de Terre-Neuve) vers l’an 1000 et serait entré en relation avec les Béothuks. Cependant sont présumés d’autres contacts trans-océaniques précolombiens qui se seraient produits avant même les explorations scandinaves.

Les civilisations les plus développées d’Amérique, au moment de leur rencontre avec les Européens, ne l’étaient pas autant, d’un point de vue technologique, que celles de l’Ancien Monde. Par exemple, elles n’avaient pas développé la technologie de la roue et la métallurgie n’avait presque jamais d’autre usage que décoratif ou monétaire (notamment sous la forme d’haches-monnaies) : de plus, la plupart des Amérindiens n’utilisaient pas de système d’écriture, sauf en Mésoamérique, où on en a trouvé aussi bien sur des monuments que dans des codex.

Cependant, ce retard ne concernait pas tous les domaines : certaines civilisations américaines ont abouti à un degré élevé d’organisation sociale et développé de remarquables connaissances en astronomie et en mathématiques, ainsi que des techniques complexes d’agriculture et d’architecture ; c’est ainsi que, par exemple, la capitale aztèque, Mexico-Tenochtitlan, était, lorsque les Espagnols l’ont découverte, une des plus grandes villes du monde, avec une population estimée à environ 200 000 habitants.